Entre Bayonne et le rugby, c'est une histoire d'amour. Le club de l'Aviron Bayonnais Rugby est un des symboles forts de la ville. Il véhicule une image sportive, dynamique et festive propre à la capitale du Pays basque.

Tout a commencé lors de l’été 1904, lorsqu’une une poignée de jeunes gens ne supportant plus l’autorité stricte de leurs vieux dirigeants de la société Nautique où ils pratiquent la rame, décident de se débrouiller seuls. Ils fondent en septembre de la même année l’Aviron Bayonnais, quittant les berges de l’Adour pour apprivoiser les rives de la Nive. Ils ne sont que des rameurs, qui s’ennuient l’hiver et décident dès 1905 de pratiquer le rugby sous le maillot du seul club ovale local, le Stade Bayonnais. Ils y sont majoritaires et demandent en 1907 la fusion avec l’Aviron Bayonnais qui en fait sa section rugby.

L’histoire va ensuite s’accélérer. Parvenu en six ans dans la division la plus élevée, l’Aviron remporte son premier titre de champion de France, le 20 avril 1913, en finale à Colombes, devant plus de vingt mille spectateurs, contre la grande équipe parisienne du Sporting Club Universitaire de France qu’il étrille 31 à 8, en marquant sept essais. Ce jour-là, l’Aviron fait davantage que d’être Champion de France. Les joueurs basques viennent de créer un style, cette « manière bayonnaise » décrite avec enthousiasme par le journaliste Gaston Lane qui commente ainsi la finale : « Ces joueurs de l’Aviron Bayonnais ont été étourdissants de brio, renversant d’audace, et surtout stupéfiants d’adresse. Le bouclier retournera sur les bords de Nive en 1934 en battant en finale du championnat son grand rival et voisin du Biarritz Olympique puis en 1943 avec l’équipe du grand Jean Dauger.

Un stade et un public unique !

Le stade Jean Dauger est connu et reconnu par tous les amateurs de rugby pour son ambiance exceptionnelle. Avec un hymne (le Vino Griego) et une mascotte (Pottoka) célèbres dans la France entière, les supporters bayonnais se sont vus décerner le titre de meilleur public de France dès leur retour dans l’élite. Les jours de matches, tout le Pays basque se donne rendez-vous sur les bords de Nive et l'ambiance y va crescendo jusqu'au petit matin. Les chants fusent dans les Halles, les commerçants décorent leurs vitrines et toute la ville s'habille en bleu et blanc. C'est une véritable harmonie entre les habitants, la ville et son club, une fusion naturelle. Les rues étroites du centre-ville, celles du Petit Bayonne et les quais de Nive se transforment alors spontanément en espaces festifs et conviviaux dans la pure tradition du rugby.

Rugby
Rugby
 
Aller en haut de page